Cumuler emploi principal et mission en freelance, une opportunité légale et avantageuse grâce au portage salarial!

Ayant prouvé son efficacité et son succès au fil des années, le portage salarial, cette forme de travail flexible et avantageuse attire de plus en plus de professionnels souhaitant se mettre à leur propre compte. Néanmoins la décision de se lancer dans l’autonomie professionnelle requiert beaucoup de prudence et une réflexion assez poussée. C’est pour ces raisons que plusieurs professionnels choisissent de quitter progressivement leurs emplois avant de se consacrer d’une façon définitive et totale à leurs missions en freelance.
En effet, répondre à une offre de mission en étant déjà en poste dans une structure est désormais possible et sécurisé surtout si vous optez pour le portage salarial. Cette alternative, est légale dès lors que plusieurs obligations sont respectées.
Selon la loi du travail en vigueur rien n’interdit à un salarié du secteur privé d’être titulaire de plusieurs contrats de travail. Toutefois, celui-ci demeure tenu par la clause d’exclusivité que peut comporter son contrat de travail.
En revanche les fonctionnaires ont l’interdiction d’exercer un emploi privé à coté de leur emploi public. Il existe toutefois certaines exceptions dépendant essentiellement de la durée du travail qui doit être inférieure à la moitié de la durée légale du travail. Étant limitée à 10 heures par jour et 48 heures par semaine, la double activité du salarié ne doit pas dépasser ces limites de temps.
Avant de se lancer, il importe de vérifier que l’activité exercée en parallèle ne doit pas faire concurrence à l’entreprise dans laquelle vous êtes salarié.
Quant à la cotisation sécurité sociale et retraite, il est obligatoirement indispensable de cotiser à la fois pour le régime salarié et pour le régime des indépendants.
En somme, il est ainsi possible et légal qu’un salarié puisse cumuler son emploi avec un statut de travailleur indépendant à condition de respecter la réglementation relative aux deux activités concernées.
Alors si vous êtes tenté par le statut de travailleur indépendant pour vous procurer des revenus supplémentaires, ou si vous envisagez de tester la possibilité de vous lancer dans l’autonomie professionnelle, renseignez-vous bien, car il est possible que votre seconde activité vous coûte plus cher qu’elle ne vous rapporte. En revanche si vous choisissez d’exercer vos missions en statut d’indépendant porté, vous aurez la chance d’être mieux encadré et surtout en toute sécurité.