Management-mode-emploi-T

Pour l’instauration de nouvelles formes de travail

Depuis quelques décennies, entreprises et travailleurs prennent conscience du fait que les formes du  travail classiques tendent vers un changement irréversible : pour diverses considérations,  le salariat commence à s’essouffler  alors que le travail indépendant connaît un essor évident.

En effet, la révolution technologique a entraîné avec  elle une transformation du paysage du monde du travail quelque peu attendue, faisant apparaître, à côté du CDI classique,  de nouveaux modes de travail, tels  que  le CDD, l’intérim, le temps partiel, , le travail indépendant-   notamment le freelance et le  portage salarial–   etc…, formes de travail dont l’adoption progresse depuis les années 90 du XXème siècle.

Pourquoi il y a un engouement pour le travail indépendant

Notons tout d’abord qu’en France, 11,5 % de la population active a opté pour le travail indépendant et que ce taux tend à progresser pour des raisons multiples,  relevant  de considérations diverses dont nous pouvons citer  celles qui nous paraissent déterminantes :

– Le licenciement des travailleurs en raison des crises nationales ou internationales que connaissent de nombreuses entreprises fait que le  salariat est de plus en plus perçu par les jeunes  comme une forme de travail précaire, n’offrant plus de sécurité de l’emploi..  

    –  L’instabilité des entreprises depuis les années 70 du siècle dernier qui s’explique par le besoin impérieux d’adaptations  aux innovations technologiques ou aux contraintes de concurrence nécessitant généralement la mise au chômage technique de nombreux employés.    

– L’économie est de plus en plus tertiaire, c’est-à-dire tournée vers les services, qui constituent des opportunités toutes indiquées pour les jeunes à la recherche d’un travail indépendant.

– La protection sociale n’est plus garantie et les cotisations au régime de retraite, de maladie etc…sont de plus en plus chères.

Pour ces raisons et pour d’autres bien évidemment, le travailleur ne se sent plus alors en sécurité. Il ne peut plus espérer avoir un emploi garanti à vie. A tout moment, il peut perdre son gagne- pain. Ses préférences vont alors au travail indépendant, surtout que ce mode offre de nombreux avantages :

  • Travail et vie privée sont conciliables en raison de la flexibilité des horaires de travail ;
  • Autonomie du travailleur indépendant par rapport au salarié soumis à de nombreuses contraintes d’ordre professionnel auxquelles il est censé devoir se conformer bon gré, mal gré.

Notons toutefois que le travail indépendant ne connaîtra son véritable essor que si la protection sociale est adaptée aux diverses situation d’emploi et que le droit social traite sur un pied d’égalité le statut du salarié et celui de travailleur indépendant.