PORTAGE SI, un projet d’entreprise d’avenir, Interview de Christian PERSON, PDG

PORTAGE SI, ou P.SI, se présente comme une entreprise en réseau organisée autour d’une plate-forme informatique destinée à simplifier et rationaliser la gestion du portage salarial de milliers de personnes. Ainsi, nous avions développé des outils en ligne permettant de s’inscrire par Internet, et de recevoir les codes d’accès confidentiel à son Bureau Virtuel. Ce bureau en ligne devient ue véritable cabine de pilotage pour l’indépendant porté, ouvert 24 h/24, 7/7, de Paris, où nous sommes, à la Chine où nous avons plusieurs consultants.

Des experts en gestion de carrières interviennent au back office de notre plate-forme pour tenir à jour la gestion des comptes des consultants portés. Ces personnes, bien formées, suivent personnellement chaque consultant porté. enfin, en tant que PDG de PSI, je siège au Conseil d’Administration de la FeNPS, le premier syndicat d’entreprises de portage salarial français, fort de 50 entreprises adhérentes, et de 15 000 salariés portés » sur tout le territoire, et de plus de 150 M€ de CA. PORTAGE SI est aussi Membre de la CICF Informatique, et ainsi de la CGPME

Le portage salarial n’est-il pas la porte ouverte à la précarité ?

Le portage salarial, est né dans une association d’aide à la recherche d’emploi de cadres séniors, à la fin des années 1980. Il s’agissait de permettre à des experts séniors, de valoriser et de monétiser leurs compétences. En fait, le portage salarial est apparu comme un véritable antidote aux rigidités du marché du travail, et aux discriminations à l’embauches de demandeurs d’emploi de plus de 50 ans !

Enfin, il est admis qu’un expert qui a développé un portefeuille de 5 clients réguliers, possède la même sécurité professionnelle qu’un salarié en CDI dont l’employeur est, d’une certaine façon, l’unique client !

Nous avons remarqué, depuis janvier 2009, une forte augmentation des délais de paiements de de litiges commerciaux. Les consultants portés par PORTAGE SI bénéficie tous de notre assurance impayée qui garantit le recouvrement des créances et, le cas échéant, nous indemnise si notre assureur nous a donné son accord préalable. Je n’ose imaginer la situation d’un feelance isolé face à une grosse PME qui tomberait en cessation de paiements ! Nous sommes donc là encore un véritable bouclier pour l’indépendant.

Nous somme si fiers de nos réalisations et de notre entreprise, que nous avons décidé, fin 2010, de sponsoriser Docteur Souris, une association qui installe des systèmes multimédia dans tous les hôpitaux pour enfants, en France et au Maroc.

Pourquoi une grande entreprise utiliserait-elle les services de P.SI ?

Toutes les grandes entreprises, aujourd’hui, achètent les services de centaines ou de milliers d’indépendants, de freelances. Référencer une société de portage salarial comme P.SI c’est un bon moyen de voir clair dans un portefeuille de centaines d’experts individuels. Pour les Achats, c’est un moyen de rationaliser les coûts et, pour les DRH, un moyen de mieux connaître et de fidéliser les compétences externes les plus précieuses.

Enfin, le référencement de PORTAGE SI permet déjà à des indépendants de récupérer la marge commerciale consentie à des intermédiaires, pourvu qu’ils ait le talent de négocier leur intervention chez le client final !

Votre campagne de communication évoque des ingénieurs gagnant 4 000 € nets à 8000 € nets, ce qui est très rare à ces âges là dans ce secteur d’activité. Comment faites-vous ?

En me baladant dans les allées d’un salon de l’emploi destiné à des experts informatiques, je m’étais amusé à poser deux questions aux jeunes experts que je croisais : combien gagnez-vous, et combien êtes-vous facturés à votre client dans le cadre de missions en régie. Ainsi, un expert de 26 ans, facturé 500 E/jour au client final, touchait-il en moyenne 2500 à 3000 € net, chez P.SI, cet expert gagnerait plus de 5000 € nets par mois sans compter le remboursement de ses frais professionnels, et une épargne salariale en PEE ou en PERCO !

Nous offrons également à nos consultants, la possibilité d’acquérir des CESU, ce qui leur apporte encore plus de confort dans leur vie quotidienne grâce à des services de garde d’enfants, de ménage ou de repassage.

L’ensemble de ces service permet à un « porté » de gagner en pouvoir d’achat, jusqu’à 65% de son chiffre d’affaire !

N’êtes-vous pas en concurrence frontale avec les SSII ?

Non, clairement non. En effet, beaucoup de nos clients sont de grosses SSII, même si nous somme de plus en plus référencés chez des grands comptes en direct. Ces dernières ont tout intérêt à traiter avec un indépendant en portage salarial lorsque la mission est reconduite tous les mois, ou tous les 3 mois ! Par ailleurs, nous ne gérons que le portage salarial des ingénieurs et experts IT et sommes tout à fait incapables de gérer tout un projet. Ce n’est pas notre métier !

Pour preuve de la pertinence de notre offre de service, après avoir été lauréat du RESEAU 92ENTREPRENDRE en octobre 2008, nous avons une croissance de 5% chaque mois, et, après 550 000 € notre première année, nous avons atteint 3 M€ sur 2010, et un rythme annualisé de 5 M€ sur le mois de décembre dernier ! Nous visons un CA mensuel TTC de plus de 1 M€ sur le mois de décembre 2011, soit un CA annualisé de 12 M€ en décembre 2011 !.

Pensez-vous que le portage salarial soit une bonne solution pour tout le monde ?

Pour tout le monde, tout le temps, sûrement pas ! Par contre, j’ai à l’esprit de très beaux exemples de jeunes retraités, prolongeant avec
enthousiasme leur activité professionnelle, ou des séniors utilisant une mission de haut niveau pour se faire embaucher à nouveau dans des fonctions de cadre dirigeant à 58 ans. Les jeunes ingénieurs, dès 25 ans, nous rejoignent aussi en nombre conscients de la valeur de leurs diplômes. Nous faisons souvent des fiches de paye de 5000 € nets mensuellement pour de jeunes experts de 27 ans, c’est souvent presque le double de ce qu’ils toucheraient ailleurs…

A la différence de l’autoentreprenariat, le portage salarial permet à tout un chacun de rester dans le système de protection sociale français et, ainsi, de valider des points de retraite, de cotiser à l’assurance chômage, à l’assurance maladie et, même, d’avoir une solide complémentaire santé.

Notre expérience nous a prouvé que le portage salarial doit figurer en bonne place dans la boîte à outils des cadres tout au long de leur parcours professionnel, que ce soit pour profiter d’une bonne opportunité de mission, pour acquérir de nouvelles compétences ou pour rebondir !