PORTAGE SI ( P. SI) quitte la FeNPS et rejoint le SNEPS, en tant que membre associé

Spécialisée dans le portage salarial d’ingénieurs et de docteurs en informatiques et télécommunications, PORTAGE SI ( ou P. SI) a participé active en tant que membre du Conseil d’Administration, à la vie de la Fédération Nationale du Portage Salarial ( 120 M€ de CA, et plus de 15 000 salariés portés, aussi bien cadres que non-cadres).

Suite à l’accord signé entre le PRISME et 4 confédérations syndicales en juin 2010, la direction de PORTAGE SI a pris ses distances avec la présidence de la FeNPS qui prône un portage ouvert aux non-cadres.  En effet, l’accord du 25 juin 2010 valide un portage salarial exclusivement réservé aux cadres, ce qui correspond au public de P. SI.

Enfin, pour la première fois depuis la création de la société PORTAGE SI, une consultante inscrite au POLE EMPLOI d’ANTONI s’est vu apposer une décision de refus d’ouverture de droits à l’assurance chômage malgré une mission de plus de 10 mois lui ayant apporté un salaire net de 6 000 € mensuellement. PORTAGE SI a donc décidé de prendre en charge tous les frais d’avocats de son ancienne consultante afin d’obtenir justice. C’est donc avec un grand plaisir que nous avons accueilli le jugement du TGI de Nanterre, donnant raison à PORTAGE SI et à son ex-consultante, et condamnant POLE EMPLOI à payer les frais d’avocat et 1 € symbolique de dommage et intérêts à PORTAGE SI.

Outre l’annulation de la décision administrative de refus opposée à l’ex-consultante de P. SI, le Président du TGI de Nanterre a évoqué la « résistance abusive » de POLE EMPLOI à reconnaître les droits d’anciens salariés portés.