Portage salarial : pour être indépendant et salarié à la fois

Témoignage de Fabrice Attis, informaticien en portage salarial

TALENTS.FR | 16.07.07 | 19h37  •  Mis à jour le 17.07.07 | 10h42

Travailler en portage salarial

Indépendant et salarié

« Indépendant et salarié à la fois, c’est tout simplement génial ! »

Informaticien, Fabrice Attis, a travaillé pendant de nombreuses années dans différentes SSII. Fort de ses compétences techniques et commerciales, il choisit un jour de « se mettre à son compte ».

Pourquoi vous êtes-vous tourné vers le portage salarial ?

Comme c’est souvent le cas, c’est l’envie de devenir mon propre patron associé à des circonstances professionnelles : Informaticien en SSII, je souhaitais franchir le pas et me mettre à mon compte.

Mais j’hésitais à créer ma propre entreprise : peu ou pas de client, des démarches laborieuses pour constituer une société, des risques financiers…. En tant que chef d’entreprise, vous devez à la fois exercer votre métier, celui de commercial, de comptable, d’assistant administratif, voire de juriste ou d’avocat…et là miracle : le portage permet d’être indépendant et salarié, sans risque financier, sans gestion administrative et son cortège d’obligations, le tout compatible et cumulable avec les Assedic tout en conservant sa couverture sociale !

Quelles ont été vos démarches pour trouver votre société de portage ?
J’ai listé les entreprises sur le site www.guideduportage.com d’après certains critères : pourcentage de commission, paiement du salaire, caution bancaire des salaires, adhésion aux différents organismes, agrément de formation, taille de l’entreprise de portage, minimum de facturation.

Sur environ 80 entreprises de portage, j’en ai sélectionné une quinzaine que j’ai contactées par téléphone. Mon choix s’est fait sur les compétences et la réactivité/disponibilité de mes interlocuteurs et l’amabilité de l’accueil tout simplement. Je suis salarié de la société ACPI à Paris et, en 2 ans, je n’ai jamais eu besoin de les rencontrer !

Sous quelles conditions avez-vous été embauché ?
Mon contrat est en CDI à temps partiel. Le taux de commissionnement est de 10% dégressif jusqu’à 3% selon le CA. En 2 ans, mon salaire, par rapport à celui que je touchais en SSII a été multiplié par 2 voire 2.5 pour 8 à 10 mois de travail dans l’année. Quand je n’ai pas de mission, les Assedic prennent le relais même si au départ, ils ont eu du mal à comprendre ma façon de travailler, par ignorance. Ce statut est de plus en plus fréquent et je n’ai plus de problèmes pour percevoir mes Assedic.

Comment envisagez-vous l’avenir ?
Les raisons qui m’ont poussé à me tourner vers le portage salarial me conviennent toujours. Aujourd’hui, j’ai acquis un carnet clients suffisant pour envisager de me mettre à mon compte sereinement.

Source :   TALENT