8

Portage salarial, encore une avancée historique dans le secteur!

À l’heure où 13 millions de français travaillent de manière indépendante et où près de 70.000 travailleurs autonomes recourent au portage salarial, il était indéniable d’assurer un meilleur encadrement à ce secteur. Un encadrement qui a débuté dans les années 90 et qui ne cesse de progresser, lentement certes, mais toujours avec l’adoption de nouvelles réglementations sécurisantes et rassurantes aussi bien pour les salariés portés que pour les entreprises clientes.
Cette année les choses s’accélèrent, la Ministre du Travail, Myriam El Khomri, vient de prendre une décision capitale pour l’avenir du portage salarial qui sera désormais reconnu entant que branche d’activité professionnelle à part entière.
Ce mercredi 7 décembre 2016, les partenaires sociaux se sont réunis pour la première fois en commission mixte paritaire pour ouvrir la négociation d’une convention collective propre à ce secteur. Une convention qui vise à:
– Mettre en place une unité de fonctionnement entre toutes les sociétés de portage salarial et de leurs devoirs vis-à-vis des consultants.
– Sécuriser des points propres à cette activité, comme les critères permettant au consultant de bénéficier des allocations chômage en fin de contrat.
– Réglementer davantage la formation des consultants par leurs sociétés de portage ainsi que les modalités d’affectation du budget alloué à dossier.
– Débattre le seuil de rémunération qui permet d’accéder au portage salarial, fixé à ce jour à 2.400 euros brut par mois.
Cette commission permettra de mieux prendre en compte les spécificités du portage salarial et permettra aux professionnels souhaitant opter pour ce statut de se lancer dans le secteur en toute sécurité.
Umalis Groupe, fière de cette avancée, encourage et participe à tous les efforts fournis pour la valorisation du secteur du portage salarial.