Microentreprises : des mesures incitatives et prometteuses pour débuter 2016 !

Avec plus d’un million de bénéficiaires depuis sa création en 2009, le régime des autos entrepreneurs, officiellement appelé microentreprises, est soumis à de nouvelles mesures gouvernementales incitatives visant à encourager les autos entrepreneurs et à dynamiser davantage le marché de l’emploi.
Non encore officialisées, des informations annoncées parle magazine Challenge’s confirment que le gouvernement français envisage sérieusement de multiplier par trois le plafond d’activité des autos entrepreneurs. Un moyen de favoriser la création d’entreprises et donc de lutter contre le chômage.

Aujourd’hui fixé à 32.900 euros par an pour une prestation de services et à 82.900 euros pour une activité commerciale, le plafond serait ainsi porté à 98.700 et 248.700 euros.
Il s’agirait en effet d’une extension du régime fiscal spécifique sauf pour la TVA qui serait toujours accordée jusqu’aux plafonds d’activité actuels, car la France est au maximum des seuils autorisés par l’Union Européenne.
Toujours selon la même source, ce triplement doit encore être validé par Matignon après l’évaluation du coût pour les finances publiques, actuellement en cours au ministère des Finances.

Si cette mesure est confirmée, elle donnerait sans doute un véritable coup d’accélérateur au régime d’auto entreprenariat, un régime jugé, simple et avantageux permettant à de nombreux autos-entrepreneurs de ne payer de cotisations qu’en fonction de leur chiffre d’affaire.
Outre cette mesure de promotion des autos entrepreneurs, le projet proposera aussi de réduire les barrières à l’entrée de nombreuses professions en exigeant moins de formations et de qualifications pour une dizaine de métiers.