Inverser la courbe du chômage, le défi de la France pour 2016

Rituel inévitable et à la veille de chaque nouvel an, le président de la république Française, a exprimé comme prévu, ses vœux aux citoyens Français depuis le palais de l’Elysée.
Le discours du président François Hollande a porté sur son engagement dans la lutte contre le terrorisme, mais il a aussi insisté sur sa volonté et celle de son gouvernement à combattre le chômage et à relancer la croissance. Son but étant d’inverser la courbe du chômage car il sait parfaitement que l’emploi reste la première préoccupation des Français.

Dans ce contexte le président avait promis d’entreprendre certaines mesures incitatives et même astreignantes étant donné que la France vit tout comme les pays de l’Europe un état d’urgence économique et sécuritaire, des plus critiques.
François Hollande a évoqué les principales initiatives à entreprendre et qui se résument comme suit :

Un plan massif de formation :
Avec 3,57 millions de personnes sans aucune activité, le chef de l’Etat avait annoncé un plan de formation prioritaire à destination de 500 000 chômeurs au lieu des 150 000 formés en 2015. Ces formations qualifiantes, débouchant directement sur un emploi doivent correspondre aux métiers de demain et répondre aux besoins de la population françaises. Ces formations, consacreront non seulement les jeunes diplômés mais aussi les chômeurs de longues durée et les seniors en reconversion professionnelle. Une sacrée marche à gravir, certes, mais M. François Hollande semble déterminé en avouant que  » Tout jeune doit être en formation ou en emploi, quelle qu’en soit la forme « en appelant à un « devoir sacré ».

Aide à l’embauche dans les PME :
Dans son discours au gouvernement lundi 4 Janvier 2016 François Hollande avait annoncé de nouvelles aides à l’embauche dans les PME.Il s’agira d’une prime forfaitaire de l’ordre de 1.000 à 2.000 euros sur les nouvelles embauches de salariés peu qualifiés et ce dans les PME, dont le nombre d’employés n’excède pas les 50 salariés.
Néanmoins Le gouvernement a déjà créé en juin 2015 une aide de 4.000 euros pour l’embauche d’un premier salarié, en contrat à durée indéterminée ou en contrat à durée déterminée de plus de douze mois, entre le 9 juin 2015 et le 8 juin 2016.

Simplification du code de travail
Par la même occasion M. François Hollande a également évoqué le futur projet de loi sur l’emploi, qui visera à simplifier le Code du travail.La nouvelle architecture globale du Code du travail prendra deux ans, à compter de cette année et elle sera appliquée au temps de travail. Concrètement, il n’est pas question de toucher à la durée légale du travail ni même au salaire minimum, en revanche, les négociations porteront sur les durées hebdomadaires et quotidiennes de travail, leur aménagement sur l’année, les repos compensateurs et congés, les astreintes ou la majoration des heures supplémentaires…

Instaurer une nouvelle sécurité sociale professionnelle
Toujours dans le même contexte M. François Hollande a mis l’accent sur la mise en place d’une grande réforme en vue d’une sécurité sociale professionnelle optimale qui offrira aux travailleurs de nouveaux droits tout au long de leur vie professionnelle.

Saisir les opportunités économiques offertes par la révolution numérique
En évoquant ce projet de loi, qui sera présenté par la ministre du Travail Myriam El Khomri, le chef de l’Etat M. François Hollande confirme également que des dispositions seront introduites pour saisir des nouvelles opportunités économiques, relevant surtout du domaine du numérique mais aussi des grands travaux basés sur la croissance verte. En effet M. François Hollande souhaite profiter de l’énergie positive suscitée par la COP21 pour en faire un grand chantier pour l’emploi et pour la qualité de la vie.

Le chef de l’Etat qui fera le 18 Janvier ses vœux au Conseil économique, social et environnementale avait évoqué de telles mesures et a fait de la baisse du chômage une condition d’importance cruciale dont le but de se présenter à la présidentielle 2017.