Interview de Christophe GUILLAUME, co-fondateur de PORTAGE SI

Interview de Christophe Guillaume, consultant expert TELCO et co-fondateur de portage S.I – Mardi 9 novembre 2010

Rencontre avec Christophe Guillaume à l’occasion de son intervention lors du 7ème Meeting des indépendants experts en TELCO, le mardi 9 novembre 2010 à l’Hôtel Intercontinental, Paris.

À la fois consultant expert TELCO et chef d’entreprise, Christophe Guillaume a parcouru le monde du business des Télécoms avec succès. C’est à l’occasion de son passage à Paris que nous l’avons interviewé pour en savoir un peu plus sur l’innovation dans le secteur des Télécoms et Portage S.I.

Parlez-nous de votre rencontre avec Christian Person ? D’où est venue cette ambition de créer « Portage S.I » ?

C.G : Nous nous sommes rencontré à un think tank, « libre croissance » où nous échangions sur nos convictions économiques. En 2008, lorsque Jacques Attali a présenté son rapport de la commission sur la libération de la croissance française, nous avons décidé de rédiger des contres propositions que nous avons médiatisées sur plusieurs supports

A la même époque, nous avions une ambition commune : créer une entreprise de portage salarial dont le métier est de porter des consultants « informatique et télécoms ». Et c’est en couplant nos compétences; la culture RH, les nouvelles techno (SI, télécom) et l’entreprenariat que « Portage S.I » a vu le jour !

Vous avez un parcours significatif dans le secteur des télécoms. Dans quelle mesure ce secteur est-il porteur ?

Ce qui rend ce secteur toujours aussi porteur est l’infinité de métiers qui coexistent, évoluent et apparaissent continuellement grâce aux innovations et mutations que ce secteur subit.

Bien sur il y a le cœur du métier « le réseau » qui a aussi évolué avec l’apparition du mobile (radio, signalisation,…) et internet (ADSL, fibre optique,…) mais il y a surtout l’apparition d’innombrables applications déclinant de ces nouveaux supports, souvent dans des secteurs inattendus tels que la santé (bracelet électroniques), les commerces (terminaux de paiement), la banque (dématérialisation de la carte bancaire), les transports (titre de transport dans le mobile), la géolocalisation dans toutes ses formes grâce au GPS intégré, etc…

Tout cela contribue à créer de nouveaux métiers : dans l’informatique, le R&D, la finance, la monétique mais aussi dans l’organisation (nouveaux processus métiers), le marketing, le service client. Les telcos sont souvent à la recherche de double compétence.

Quelle est la raison de votre attrait aux télécoms ?

Après avoir décroché mon MBA, j’ai commencé ma carrière chez un éditeur de logiciel français, puis chez Next Software racheté ensuite par Apple. J’ai ensuite co-fondé Pragmasoft, éditeur de logiciels et composants pour répondre initialement aux besoins du SI commercial des opérateurs dans le cadre de projets CRM, billing, BI, éditique et autres

PragmaSoft s’est depuis verticalisée et offre maintenant du conseil autour de l’organisation, des processus métiers, du montage complet de service client, de la stratégie marketing, ventes/distributions, de la maitrise d’ouvrage de projets ; mais également des prestations couvrant un large panel de métiers telco tels que l’ingénierie réseau, le SI commercial, les plateformes de service, etc..

Travailler dans les télécoms est excitant car nous sommes avant tout des « créateurs » et nous faisons plus que de suivre des processus bien définis, comme l’exigent des secteurs plus traditionnels comme la banque/assurance, par exemple.

Et pour finir, vous êtes à la fois consultant expert TELCO et entrepreneur. D’où vient ce choix ?

J’ai toujours aimé prester personnellement et souhaite continuer à le faire, même au détriment parfois de l’aspect commercial. Cela me permet de mettre à profit mes compétences acquises depuis plusieurs années dans une dynamique d’entreprenariat. Le fait de persévérer ce choix, nous fait évoluer positivement.

Propos recueillis par Neyra BEN ATTIA