Comment bien choisir sa société de portage salarial ?

Changer la taille du texte Tiphaine Réto © Cadremploi.fr – Publié le 05.11.10

Les entreprises de portage salarial sont nombreuses en France. Comment s’y retrouver pour choisir celle avec qui vous engagez ? Franck Marcq, de la Fédération Nationale du Portage Salarial (FeNPS), fait le point sur les critères à ne pas manquer.

Combien y a-t-il de sociétés de portage en France ?

On en compte au moins 150, dont 107 répertoriées à la Fédération Nationale des entreprises de portage salarial (FeNPS). C’est un chiffre en pleine expansion, parce que le besoin lui aussi augmente.

Peut-être d’autant plus, d’ailleurs, depuis l’apparition du statut d’auto-entrepreneuriat. Les gens se lancent dans une activité, mais s’aperçoivent très vite que les sociétés de portage leur apportent un accompagnement et un réseau qu’ils n’ont pas en tant qu’auto-entrepreneur. La visibilité qu’a acquis le portage salarial en entrant, le 25 août 2008, dans le code du travail a également favorisé son développement.

Quels sont les critères pour choisir sa société de portage ?

Tout dépend de ce que vous attendez de la société de portage. Si c’est pour un « one shot », pour une simple question de gestion financière, on se contentera de critères simples.

Publicité :
Habituellement, on regarde les frais de gestion, sachant que le porté touche, en moyenne, la moitié de ce qu’il a facturé.

Le fait que la structure fasse partie d’une fédération peut être un bon point. Cela signifie qu’elle a déjà signé une charte qui l’engage à respecter le droit du travail, le client et le porté. Elle s’engage aussi ainsi à respecter les cotisations à l’URSAFF. Si vous voulez vraiment vous lancer dans un projet sur la durée, c’est différent. Il faut prendre son temps, écouter les recommandations de son entourage et surtout mettre les pieds dans la société avant de lui confier ses dossiers !

Pourquoi est-ce si important de visiter la société de portage ?

Le portage salarial n’est pas de l’assistanat, mais de l’assistance. C’est un véritable partenariat entre la société de portage et le porté. Il faut vérifier que votre projet corresponde à ceux de l’entreprise. Car une société de portage, c’est aussi un réseau de synergies. Elle peut vous aider à rencontrer des gens qui sont dans le même domaine que vous ou vous permettre d’agrandir votre fichier client.

Une société qui sait vous accompagner, vous apprendra à vous vendre, à réseauter, à être à l’écoute du marché. Et puis il ne faut pas oublier que le porté est finalement le salarié de cette société de portage. Il faut donc regarder tout ce qu’on regarde dans une autre entreprise : a-t-elle un CE ? des délégués du personnel ? vous proposera-t-elle une complémentaire et une mutuelle ? Quelle type de formation va-t-elle vous offrir ?

Une société de portage peut-elle refuser de prendre en charge une personne ?

Bien sûr. Notamment si elle sent que votre projet n’est pas en adéquation avec le sien. D’où la nécessité de ne pas se lancer n’importe comment dans l’aventure du portage. Être entrepreneur, c’est être porté par une envie et tout faire pour la mettre en œuvre.

Source : http://www.cadremploi.fr/edito/actu-et-conseils/vie-professionnelle/efficacite-professionnelle/d/1/comment-bien-choisir-sa-societe-de-portage-salarial.html