À la recherche du gène de l’entrepreneuriat

La récente étude « Decoding the DNA of the Entrepreneur » menée par Ernst & Young esquisse le portrait-type de l’entrepreneur, tout en bousculant certains clichés : des créateurs d’entreprises pour les deux tiers d’entre-eux dotés d’une expérience antérieure en tant que salarié, majoritairement « serial entrepreneurs » et créant leur entreprise après le cap de la trentaine dans près d’un cas sur deux.

Si l’enquête met ainsi en lumière des comportements communs et des qualités nécessaires pour réussir, plébiscitées par les dirigeants interrogés (visionnaire, passionné, sens du management), l’étude réfute toute tentative d’eugénisme entrepreneurial. Au-delà des points de convergence et des similitudes de parcours, à la lecture de cette étude, l’ADN de l’entrepreneur restera bien un mythe : « on ne naît pas entrepreneur, on le devient » conclut Ernst & Young.

Pour en savoir plus